Créer sa boutique en ligne en quelques heures c’est possible !

Créer sa boutique en ligne en quelques heures c’est possible !

À l’annonce du deuxième confinement, Angélique Simonet, gérante d’un magasin de prêt-à-porter à Parthenay, a pu créer sa boutique en ligne en quelques heures sur Ma Ville Mon Shopping. Elle nous raconte les challenges auxquels elle a dû faire face pendant cette période exceptionnelle et les premiers mois de son activité.

Bonjour Angélique, pouvez-vous vous présenter, ainsi que votre activité en quelques mots ?

Bonjour, je suis gérante du magasin Angel Concept Store, situé dans la ville de Parthenay (département des Deux-Sèvres) en région Nouvelle-Aquitaine. Je suis dans le commerce depuis maintenant une vingtaine d’année et je voulais me lancer à mon compte. Après avoir travaillé pour différentes franchises, j’ai donc décidé d’ouvrir mon magasin le 15 octobre 2020. On y trouve principalement du prêt-à-porter et des accessoires pour femmes.

Angelique Simonet, gérante du magasin Angel Concept Store boutique en ligne
Angélique Simonet, gérante du magasin Angel Concept Store

Qu’est-ce qui vous a poussé à créer votre boutique en ligne sur Ma Ville Mon Shopping ?

J’ai toujours eu comme projet de créer ma boutique en ligne. Avec le deuxième confinement, il est devenu nécessaire de rapidement le réaliser afin de rester disponible pour ma clientèle. Après m’être renseignée sur Internet, je me suis lancée avec Ma ville Mon Shopping.

En un jour j’ai pu créer mon espace virtuel et rendre le magasin Angel Concept Store disponible plus facilement pour tous.

J’ai été séduite par la facilité d’utilisation de la plateforme et son prix avantageux mis en place pendant la période du confinement (0% de commission sur les ventes). Tout s’est fait très rapidement : en un jour j’ai pu créer mon espace virtuel et rendre le magasin Angel Concept Store disponible plus facilement pour tous.

Vous comptabilisez déjà une quarantaine de ventes sur votre boutique en ligne. En êtes-vous satisfaite ? Seriez-vous prête à la recommander ?

Oui, je suis satisfaite. Je le recommande déjà à plusieurs commerçants ainsi qu’aux clients qui veulent savoir s’ils peuvent me trouver en ligne. Je souhaite travailler dans la durée avec Ma Ville Mon Shopping. Même après la crise sanitaire, ma boutique en ligne restera un canal essentiel dans mon activité que ce soit pour un complément de ventes ou pour continuer à augmenter ma visibilité. D’autres plateformes me démarchent mais pour l’instant Ma Ville Mon Shopping reste la meilleure solution notamment grâce à son prix réduit.

Vous avez ouvert votre boutique le 14 octobre à Parthenay, en pleine crise sanitaire et quelques jours seulement avant l’annonce du reconfinement, c’est un sacré challenge ! Comment avez-vous vécu cette période si particulière ? Comment avez-vous réussi à garder le lien avec la clientèle et à vous faire connaître malgré la fermeture des commerces non-essentiels ?

J’ai mis en place un click and collect avec des essayages à travers la plateforme Ma Ville Mon Shopping. C’est une initiative qui est très bien accueillie, je la recommande.

J’ai mis en place un click and collect avec des essayages à travers la plateforme Ma Ville Mon Shopping : les clientes ont donc deux jours pour essayer leurs achats chez elles et les retourner si ceux-ci ne conviennent pas. Elles déposent un chèque de caution qu’elles récupèrent au moment du paiement définitif des articles choisis.

C’était une réelle demande de la part de ma clientèle. Cela enlève aussi l’appréhension de certaines qui préfèrent essayer avant d’acheter et permet d’éviter les nombreux allers-retours de colis. C’est une initiative qui est très bien accueillie, je la recommande.

Travailler dans le commerce et notamment dans les magasins est toujours challengeant. Grâce à mon expérience, j’ai appris à m’adapter à la conjecture du moment et à trouver des solutions pour y faire face. J’ai su rebondir malgré la crise en maintenant mon activité. Cela m’encourage pour l’avenir et les périodes stables.

La période de Noël est essentielle pour les commerçants car elle représente une grande part du chiffre d’affaires. Comment s’est déroulée la réouverture de votre magasin après le second confinement en décembre ? Votre inscription sur la plateforme vous a-t-elle permis de réaliser des ventes additionnelles ?

Grâce à la période des fêtes de fin d’année, ma réouverture a pu être réussie. Les clients de Parthenay ont privilégié les achats en magasin. En effet, ils avaient envie de retrouver cette relation client-commerçant et de reprendre leurs habitudes de shopping.

Ma Ville Mon Shopping m’a permis de gagner en visibilité.

J’ai laissé ma boutique en ligne ouverte et active sur Ma Ville Mon Shopping, ce qui m’a permis de gagner en visibilité. Cela a attiré une plus large clientèle à la fois en ligne et en magasin et m’a permis de compléter mon chiffre d’affaires. Les clients repèrent sur le site les produits qu’ils veulent aller voir de plus près ensuite. Au-delà des commandes en ligne, l’afflux de clients en magasin grâce à ma boutique en ligne est donc vraiment visible.

Vous avez plus de 200 produits sur votre boutique en ligne et vous êtes très active sur les réseaux sociaux. Vous attachez une importance particulière aux photos et à la mise en avant de vos articles. Depuis l’ouverture de votre boutique, les réseaux sociaux font partie intégrante de votre stratégie de communication. Diriez-vous qu’aujourd’hui il est indispensable d’être présent sur les réseaux sociaux pour faire connaître sa boutique ?

En effet, les réseaux sociaux sont maintenant indispensables. C’est un outil qui permet de rester au contact de sa clientèle et de gagner énormément en visibilité. Le partage de mes posts sur les réseaux sociaux et de ma boutique en ligne m’a permis d’atteindre une clientèle pas accessible sans ma présence virtuelle et le bouche à oreille.

Je conseille donc à tous les commerçants de créer une boutique virtuelle, peu importe son domaine.

Il est aussi important pour nos clients de garder certaines habitudes notamment avec le shopping. Je conseille donc à tous les commerçants de créer une boutique virtuelle, peu importe son domaine. C’était essentiel d’avoir cette vitrine numérique pendant la crise sanitaire, et encore aujourd’hui. C’est l’opportunité d’une publicité gratuite qui touche le plus grand nombre.

Que pensez-vous de l’engagement de Ma Ville Mon Shopping en faveur du commerce local ?

Le commerce local est maintenant perçu comme une réelle alternative pour mieux consommer.

Je pense que c’est une très bonne initiative. C’est l’opportunité pour les français et les habitants de Parthenay de connaître leurs commerces de proximité et les producteurs locaux. C’est à la fois, bénéfique pour tous les commerçants mais aussi pour les clients qui peuvent continuer à faire leur shopping malgré les fermetures tout en privilégiant l’économie locale. Le commerce local est maintenant perçu comme une réelle alternative pour mieux consommer.

Avez-vous pu constater cet entrain pour l’achat local dans votre ville ? Pensez-vous que cet engouement pour le commerce de proximité perdurera après la crise ? 

Maintenant que la population a conscience des commerces qui l’entourent, le réflexe d’achat local commence à se mettre en place. Sur du long terme certains reprendront leurs anciens modes de consommation. En revanche, je pense que pour ma génération (40-50 ans), il y a une réelle envie de consommer différemment et de faire vivre les commerçants de nos régions même s’il faut payer un peu plus cher pour des produits de qualité. On le remarque notamment pendant les fêtes de Noël où il y a une réelle volonté de faire travailler les producteurs locaux de Parthenay par exemple.

Retrouvez toutes nos interviews ici.

Alexandra FELGINES

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.