« Tout un Plateau » : tout autour du fromage !

« Tout un Plateau » : tout autour du fromage !

Retrouvez tout le plaisir de la crémerie d’antan chez « Tout un Plateau » à Bourges. Rencontre avec Yannick Benezet un patron souriant et dynamique.

Bonjour Yannick, vous êtes gérant de la crèmerie Tout un Plateau à Bourges, pouvez-vous nous présenter votre activité en quelques mots ?

« Je vends toute sorte de crémerie. J’ai environ 110 références en crémerie (fromages, beurres, crèmes fraîches, œufs) et une trentaine de références en vin locaux mais pas seulement. Je propose une soixante de références en épicerie fine sucrée et salée qui proviennent uniquement de producteurs du Berry. »

Depuis quand votre boutique existe-t-elle ?

« Le magasin existe depuis 1998 mais j’ai repris la crèmerie il y a 5 ans. »

Quelle est votre clientèle ?

« Mon commerce fonctionne bien grâce à la clientèle locale que j’ai réussi à fidéliser mais pas que. Je suis dans un quartier touristique ce qui me permet d’attirer pas mal d’étrangers de toutes nationalités, toujours désireux de goûter des spécialités locales. Et puis j’ai la chance d’être plutôt à l’aise en anglais ! »

Qu’est-ce qui vous a amené à ouvrir Tout un Plateau ?

« Tout d’abord j’ai un goût personnel pour le fromage ! Même si je ne suis pas originaire du Berry, j’ai quelques attaches ici et c’est tout naturellement que j’ai voulu m’installer à Bourges. Au départ j’étais manager de profession et j’ai choisi de me reconvertir. »

Pourquoi avez-vous choisi ce nom ?

« J’ai choisi « Tout un Plateau » pour me démarquer du mot « crémerie » qui a une consonance plutôt « vieillotte » dans l’esprit des gens ! Je voulais un nom plus générique qui évoque le fromage mais pas seulement. »

Crémerie Tout Un Plateau - Bourges
Plateau de fromage réalisé par Yannick.

Qu’est-ce qui vous différencie des autres crèmeries ?

« Contrairement aux crémeries classiques, je vends des produits annexes. Je loue du matériel de cuisine comme un appareil à raclette notamment. Cela me permet d’avoir une clientèle plus riche. »

Organisez-vous des animations commerciales dans votre boutique ?

« J’ai déjà fait des animations commerciales devant le magasin en effet. La dernière fois c’était pour présenter un nouveau produit : Le Beurre Bordier. Je suis également sollicité par des entreprises pour faire des soirées évènementielles où je réalise des plateaux buffet. Et j’ai même déjà confectionné un buffet pour un mariage ! »

« Ma Ville Mon Shopping apporte une visibilité supplémentaire ! »

Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre Ma Ville Mon Shopping  ?

« J’ai rejoins Ma Ville Mon Shopping car je veux faire connaître ma boutique pour démontrer au public qu’il y a aussi du dynamisme dans les commerces de proximité ! Je souhaite également faire découvrir une gamme de produits méconnus du public à travers les services personnalisés que je propose à ma clientèle comme la location d’appareil à raclette et la réalisation de plateaux de fromage. Toutes les crèmeries ne le font pas et j’aimerais que ça se sache davantage. »

En cette période de crise sanitaire inédite, comment vivez-vous le confinement et comment vous organisez-vous au quotidien ?

« C’est vrai que c’est une période particulière, avec la fermeture des marchés, j’ai du m’adapter. Je fréquentais un marché le samedi et un le dimanche, ce qui a déjà engendré une perte de 40% de mon chiffre d’affaires. C’est pourquoi, j’ai décidé de mettre la livraison via Ma Ville Mon Shopping. De ce fait, j’ai beaucoup plus de travail au niveau de la logistique. J’ai d’ailleurs choisi de ne pas faire payer mes déplacements.»

Que pensez-vous de l’engagement de Ma Ville Mon Shopping en faveur du commerce local ? 

« Je soutiens énormément Ma Ville Mon Shopping ! Vous avez été très réactifs, et c’est une bonne chose de permettre aux commerçants d’opérer sans commission durant cette période. »

Êtes-vous satisfaits des services et prestations proposés par Ma Ville Mon Shopping ?

« Je suis très satisfait de l’interface, effectivement elle relativement simple d’utilisation. Il n’y a rien à redire ! »

Comment définiriez-vous le commerce de demain ?

« C’est un mélange entre le commerce traditionnel comme on le fait depuis des années et les nouveaux usages que permettent les nouvelles technologies. Et c’est ce qui est en train de se développer par le biais de plateformes comme Ma Ville Mon Shopping. Le commerce reste avant tout un échange de produits ou de services donc il y aura toujours une nécessité d’humain dans le commerce. »

Retrouvez toutes nos interviews ici.

Manon Guyonnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.