Mavillemonshopping.fr : les perspectives 2021-22 par Thierry Chardy, son fondateur

Mavillemonshopping.fr : les perspectives 2021-22 par Thierry Chardy, son fondateur

La plateforme mavillemonshopping.fr qui a connu une forte expansion pendant la crise sanitaire, a permis aux commerçants de se digitaliser et de continuer ainsi à proposer leurs produits aux consommateurs. Thierry Chardy, Directeur Général, revient sur l’année 2020 et évoque les fortes ambitions de la start-up pour le futur.

mavillemonshopping.fr, c’est désormais plus de 15 000 commerçants répartis dans plus de 3 800 villes. Comment gère-t-on cette croissance soudaine ?

Thierry Chardy, Directeur général de mavillemonshopping.fr
Thierry Chardy, Directeur Général

La crise sanitaire et le confinement ont confronté la société française à une situation économique inédite et inattendue. Un immense défi s’est présenté à nous. Il a fallu en quelques jours imaginer et développer une solution capable de permettre aux commerçants, artisans et producteurs de la France entière de continuer leur activité tout en assurant l’acheminement de leurs produits et en respectant les problématiques de limitation des déplacements et des gestes barrière.

Nous avons modifié intégralement la plateforme afin de la rendre accessible à l’ensemble des professionnels en ôtant toutes les barrières à l’entrée. En effet la solution existait préalablement à la crise sanitaire mais n’était ouverte qu’aux commerçants et artisans dont les villes avait contractualisé pour l’installation de la plateforme.

Bien sûr cela s’est accompagné d’une montée importante du trafic. Afin de le gérer et d’offrir une excellente qualité de service, nous avons décuplé la capacité de notre système d’hébergement.

Nous avons donc dû évoluer avec la plateforme et diversifier nos méthodes de travail. Pour cela, il a fallu recruter massivement. Depuis le début de l’année, une quinzaine de personnes nous ont rejoints pour aider à développer la plateforme. Nous allons continuer de recruter pour nous permettre de grandir sereinement.

Quelles autres fonctionnalités avez-vous dû développer ou améliorer sur la plateforme pour relever ce défi ?

Nous avons dû également adapter le parcours d’inscription et de création de produits pour respecter le niveau de maturité numérique des professionnels. Tout le process a été revu et repensé en se basant sur la mécanique des réseaux sociaux, process connu des professionnels, afin de faciliter au maximum la création des boutiques.
Ainsi, une boutique professionnelle se crée aujourd’hui en moins de 5 minutes. Ce procédé nous a permis de passer de 700 boutiques en mars 2020, à 5000 en août et à 14 000 en fin d’année 2020.

Tout le process a été repensé en se basant sur la mécanique des réseaux sociaux afin de faciliter au maximum la création des boutiques. Ainsi, une boutique professionnelle se crée aujourd’hui en moins de 5 minutes.

De la même manière, le process d’ajout et de création de produits a été entièrement repensé en un « one page ». Ce procédé innovant permet à n’importe quel professionnel de créer très rapidement et simplement sa fiche produit en visualisant son travail comme va le voir le consommateur. Ainsi, nous sommes passés de 10 000 références en ventes à 100 000 en août et 300 000 en fin d’année 2020.

Ces 2 innovations techniques se sont avérées primordiales et efficaces pour accompagner les professionnels de France dans la continuité de leur activité et leur passage au web.

Ajouté à cela, il était aussi essentiel d’améliorer l’expérience utilisateur et de faciliter la navigation. Toutes les innovations ont été pensé dans un but de business à terme, ainsi chaque développement a été fait en tenant compte de sa scalabilité. De manière générale, nous avons gagné en efficacité et expérience pendant cette période de forte expansion.

Beaucoup de plateformes locales ont vu le jour pendant la crise. Qu’est-ce qui fait que mavillemonshopping.fr a connu un tel engouement auprès des commerçants ?

Mavillemonshopping.fr est une solution locale et responsable. Mais surtout concentrée sur l’humain. Le commerçant est au cœur de notre stratégie. Notre rôle est d’accompagner les artisans, producteurs et commerçants dans leur transition numérique. Nous sommes là pour les aider à développer leur activité en ligne, tout en continuant de faire prospérer leur boutique physique, car en effet les commerçants n’ont pas vocation à devenir des « e-commerçants ».

L’année 2020 marquée par la crise du COVID leur a vraiment fait prendre conscience de la nécessité d’amorcer cette digitalisation et de proposer leurs produits à la vente et à la livraison en ligne.

mavillemonshopping.fr c’est l’opportunité d’avoir une boutique accessible 24h/24 avec de nouveaux canaux de distributions.

Nous sommes réellement dans un tournant des modes de consommation, où la consommation digitale et la consommation physique cohabitent. Il est important de montrer que nous ne faisons pas concurrence aux commerçants. Nous leur offrons l’opportunité d’avoir une boutique gratuite* et accessible 24h/24 avec de nouveaux canaux de distributions (*pas de frais d’inscription ni d’abonnement, seule une commission sur les ventes est prélevée).

Grâce la logistique intégrée : nous organisons et mettons en œuvre la logistique de la livraison pour le compte des commerçants. Un vrai gain de temps pour eux. Nous nous appuyons sur les services logistiques du Groupe La Poste ce qui nous permet de livrer partout en France, même en rural.

Côté consommateurs, qu’est-ce qui démarque mavillemonshopping.fr des autres marketplaces ?

mavillemonshopping.fr est le site de commerce local et citoyen qui permet de se reconnecter à ses commerçants, artisans et producteurs. Pour un consommateur, acheter en ligne sur mavillemonshopping.fr c’est d’abord participer à l’économie de sa ville. Ainsi il favorise les circuits-courts et limite l’impact écologique notamment lié à l’acheminement des produits. C’est aussi un mode de consommation différent via le web, qui lui permet de garder une relation humaine avec les commerçants qui l’entourent. Il est essentiel que les consommateurs sachent qu’ils peuvent consommer sur internet et localement. Que ces deux éléments ne sont pas incompatibles.

La satisfaction des consommateurs fait partie de nos priorités. Tout au long de l’expérience sur le site nous mettons à disposition un ensemble de services pensés pour faciliter l’achat local en ligne :

  • Plus de 350.000 références proposées par des commerçants indépendants
  • Click and collect : retrait en boutique en 2h
  • Livraison de proximité et partout en France
  • Système de paiement 100% sécurisé
  • Service clients à votre écoute 6jours/7

L’objectif à moyen terme et aussi d’offrir un catalogue produits le plus large possible aux consommateurs, plus complet et diversifié.

Vous avez lancé au mois de mai votre première campagne de communication nationale. Quels sont les objectifs de cette campagne ? Comment s’organise t-elle ?

En effet, le mois de mai a marqué le lancement de notre campagne de communication nationale. Un spot radio a été diffusé sur une large sélection de radios généralistes et musicales :

radio généralistes et musicales mavillemonshopping.fr

Ainsi que la diffusion d’une campagne display/social media en renfort sur Facebook et des sites presse, TV et presse spécialisée tels que : Le Monde, L’Obs, Le Parisien, L’Express, 20 Minutes, France TV, 6Play, TF1, Femme Actuelle, Elle, L’équipe, Maison&Travaux, Marmiton, Santé Magazine, Clubic, Capital, etc.

Cette campagne de recrutement à destination des professionnels est une première étape dans la communication grand public qui démarrera en septembre.

Affichage promotionnel de mavillemonshopping.fr à Bordeaux-Meriadeck
Affichage urbain en centre-commercial

La campagne de communication nationale s’est accompagnée d’un repositionnement de votre identité, pourquoi ce choix ?

Le lancement de notre campagne de communication nationale nous a nécessairement amené à repositionner notre identité. Afin d’ancrer un peu plus notre marque dans sa mission de digitalisation du L-commerce (commerce local), nous avons souhaité faire évoluer son nom. Ainsi, Ma Ville Mon Shopping devient mavillemonshopping.fr
avec comme signature : « Le site de commerce local et citoyen ».

Qu’est-ce le L-commerce ?

Le L-commerce aide le commerce local à passer dans une nouvelle ère en lui donnant la puissance du digital. Le L-commerce, c’est la modernisation de la consommation locale.

Il s’appuie sur 3 piliers que nous souhaitons défendre :

  • le lien humain et la proximité;
  • le développement économique des territoires et la préservation de l’emploi local;
  • la responsabilité environnementale : circuits courts, livraison verte, limitation des emballages, etc.

Quels sont vos projets pour le 2ème semestre 2021 ?

Nous allons renforcer nos actions notamment en investissant dans trois domaines. D’abord sur l’accompagnement des commerçants. Aujourd’hui il y a des niveaux de maturités différents entre les professionnels. Il est important de pouvoir leur offrir un accompagnement personnalisé pour qu’ils gagnent en qualité et en expérience sur la vente en ligne. Actuellement, de nouvelles offres sont en cours d’élaboration. Nous avons aussi pour projet de développer des solutions logistiques plus adaptées (délais de livraison, typologies de produits).

Puis sur la technologie afin de pouvoir proposer, jour après jour, de nouvelles fonctionnalités qui vont s’adapter à la consommation locale. Nous allons lancer une application mobile car nous avons pu observer que c’est une réelle demande de la part des commerçants et consommateurs.

Et enfin, sur la communication grand public. Aujourd’hui tous les consommateurs doivent savoir qu’ils peuvent acheter via le web chez leurs commerçants, artisans et producteurs locaux; et qu’ils peuvent le faire sur mavillemonshopping.fr. La campagne de communication débutera à la rentrée de septembre avec la diffusion de spots télévisés sur les chaînes nationales.

Diriez-vous qu’aujourd’hui mavillemonshopping.fr a rempli sa mission de digitalisation du commerce local ?

Je pense que ce n’est qu’un début. En effet, nous avons pour objectif de digitaliser 20% des commerces français d’ici 2025. Nous comptons déjà 15 000 commerçants dans 3 800 villes. Nous souhaitons poursuivre cette expansion notamment dans les territoires où nous sommes peu représentés. C’est le cas notamment dans l’Est et le Nord de la France.

Ma Ville Mon Shopping a un rôle sociétal réfléchi. Notre rôle est de lutter contre la désertification des centres villes, en faisant la promotion du local. En rendant les boutiques accessibles à de nouvelles personnes grâce au commerce en ligne, nous rendons les centres-villes vivants et attractifs. Le but étant que les acheteurs digitaux se rendent physiquement en boutique, qu’ils reviennent dans les centres-villes et qu’ils aient envie d’y rester.

Retrouvez toutes nos interviews ici

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.