Le Sporting Club de Levallois-Perret joue local avec Ma Ville Mon Shopping

Le Sporting Club de Levallois-Perret joue local avec Ma Ville Mon Shopping

Multiplier les canaux de vente c’est le choix stratégique du Levallois Sporting Club désormais présent sur Ma Ville Mon Shopping. Une façon de promouvoir plus largement les couleurs du premier club omnisports de France.

Bonjour M. Citerne, pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Robert Citerne, j’ai 60 ans. Je suis athlète de haut-niveau en escrime handisport, Directeur Sportif du Levallois Sporting Club et Conseiller municipal délégué au handicap pour la ville de La Garenne-Colombes.

Pourriez-vous nous parler un peu plus de votre rôle au sein du Levallois Sporting Club ?

Mes fonctions au sein du LSC sont multiples : je suis Directeur Sportif et Évènementiel mais également en charge de l’informatique, de la téléphonie et surtout Directeur de la boutique du club.

Pouvez-vous nous parler de l’histoire du club depuis sa création ?

Le Levallois Sporting Club a été créé en 1983 par M. Balkany. Son objectif premier était de susciter l’adhésion au sport du plus grand nombre d’enfants levalloisiens pour qu’ils découvrent l’apprentissage des notions de rigueur, de respect et de règles de vie.

Le lancement du club a été un succès avec douze sections répertoriées (aïkido, aviation, boxe française, culture physique/cross, cyclisme, gym d’entretien, handball, judo, lutte, tennis, volley-ball et triathlon). Le club a progressé au fil des années et élargit son offre. Aujourd’hui, le club omnisports s’appuie sur 33 sections avec 57 disciplines et plus de 17 000 adhérents qui pratiquent au quotidien leur discipline favorite.

Levallois Sporting Club est le premier club omnisports de France, qu’est-ce que cela représente en termes de chiffres ?

En effet le Levallois Sporting Club est un grand club. Nous avons la chance d’avoir le soutien de la municipalité qui nous met à disposition des infrastructures (2 palais des sports, 5 gymnases, 1 complexe sportif, un centre aquatique, des courts de tennis découverts, des terrains de pétanque). Grâce à cela nous avons pu développer le sport sous toutes ses facettes : le sport loisir comme le haut niveau. À Levallois, on peut faire du football, de l’aquagym, du tennis ou de la danse.

Depuis sa création le club s’est développé et a pu participer aux plus belles heures du sport français. Le LSC, c’est 34 médailles olympiques, 183 médailles mondiales, 173 médailles européennes et 145 titres nationaux. Cette magnifique machine dont je suis fier de faire partie ne fonctionnerait pas sans nos salariés (administratifs, éducateurs…) et nos bénévoles qui donnent de leur temps pour l’amour du sport.

Quelle est la section qui regroupe le plus d’adhérents ?

Trois sections accueillent un grand nombre d’adhérents : le Fit N’Forme, la natation et le tennis.

Le club est ouvert aux sportifs amateurs et professionnels ?

Tout à fait ! La force de notre club, c’est le mélange.

On peut donc y croiser des sportifs de haut niveau ?

Un jeune escrimeur peut rencontrer Yannick Borel lors d’un entrainement, les boxeurs peuvent s’entraîner avec des éducateurs ayant un palmarès ou des athlètes en visite. J’ai à cœur de permettre l’intégration des personnes en situation de handicap en milieu ordinaire. En permettant l’intégration de tous, nous démontrons chaque jour que le sport est un vecteur de lien social.

Comment s’organise l’activité sportive au sein du club depuis la crise du Covid-19 ?

La crise de la Covid a mis un coup d’arrêt aux activités sportives. Nous sommes passés par tous les schémas : pratique tout public puis uniquement les enfants, en intérieur et finalement en extérieur, sans parler des périodes de confinement. Le sport est important pour le bien-être physique mais aussi psychologique. Nos sections et leurs éducateurs ont trouvé toutes sortes de solutions pour garder le lien : lives Facebook pour l’escrime, le fitness ou la boxe française ; des tutos pour la gym artistique ou l’aïkido. Chacun a apporté sa pierre à l’édifice.

Les compétitions ont-elles toujours lieu ?

Les compétitions ont été arrêtées dans leur grande majorité. Peu à peu, certains athlètes reprennent la compétition comme nos escrimeurs qui sont actuellement à Kazan pour une Coupe du Monde. Peu à peu, les choses vont reprendre leur cours avec en ligne de mire pour certains les Jeux de Tokyo en juillet et août 2021.

Pour un club de cette renommée il est important de soigner son image de marque vous avez donc une boutique officielle. Depuis quand existe-t-elle ?

La boutique physique du LSC a été créée en juin 2018.

Boutique du Levallois Sporting Club
Boutique du Levallois Sporting Club

Aujourd’hui vous avez aussi une boutique en ligne. Pourquoi ce choix d’avoir deux canaux de vente ?

La boutique en ligne est venue après l’ouverture de la boutique physique, en septembre 2019. Nous souhaitions toucher le plus grand nombre de levalloisiens et faire connaître nos couleurs.

Quels types de produits proposez-vous et pour quelles sections ?

Nous proposons du textile, des accessoires et des goodies. Notre petit plus : la personnalisation (écusson, signature, flocage personnalisé…). Cette personnalisation est notre image au sein de la Ville. Nous ne faisons pas encore de produits spécifiques pour chaque section ou disciplines car notre boutique est bien trop petite pour cela.

Quelles sont vos marques ?

En textile, nous avons trois marques : le textile Le Coq Sportif est un textile de présentation pour tous. La gamme Rukka présente des gammes spécifiques : tennis, running, training et fitness. Nous avons également une gamme Sol’S pour toutes les bourses.

Qui décide des collections qui seront proposées à la vente ?

Avec la Présidente du LSC, la Responsable de la boutique et moi-même, nous décidons des gammes proposées. Celles-ci sont récurrentes. Cependant, des nouveaux modèles arrivent chaque année.

Quelle est la gamme de prix ?

Elle est variable, on peut trouver du textile à 15€ comme à 250€.

Quels sont vos meilleures ventes ?

La doudoune Le Coq Sportif, le sweat Rukka et le sac polochon tricolore de chez Sol’S. Pour les goodies, nos best-sellers sont le connecteur 3 en 1 pour les portables et les gourdes.

Accessoires en vente sur la boutique du Levallois Sporting Club
Accessoires en vente sur la boutique du Levallois Sporting Club

Crise sanitaire oblige, vous avez même vos propres masques en tissu aux couleurs du Levallois Sporting Club.

Notre masque LSC est labellisé UNS1 – 50 lavages. De plus, un pochon est fourni pour protéger le protéger de toute pollution environnante. Il est également personnalisable, vous pouvez ainsi être protégé aux couleurs du LSC !

Vous avez d’ailleurs mis en place des promotions sur votre boutique, Ma Ville Mon Shopping.

Sur la boutique Ma Ville Mon Shopping, les prix affichés s’adressent aux adhérents. Ils bénéficient d’une réduction de 20%, sur présentation de leur carte de la saison en cours.

Comment vous êtes-vous adapté aux mesures sanitaires dans votre boutique de Levallois ?

Nous avons suivi les protocoles érigés par le Gouvernement : affichage, gel hydroalcoolique à l’entrée, masque pour les clients et le personnel, vitre de protection à la caisse… Nous vérifions que les clients et adhérents nettoient bien leurs mains quand ils entrent et tout textile essayé est mis de côté pour un nettoyage vapeur.

L’équipe de la boutique du LSC en compagnie de Robert Citerne

Comment avez-vous connu Ma Ville Mon Shopping ? Qu’est-ce qui vous a motivé à rejoindre notre plateforme de commerce local ?

La Mairie de Levallois avait mis en place ce site pour les commerçants. Cela nous a permis de le tester et de l’adopter. Il est très simple d’utilisation, il nous a permis de réaliser des ventes durant le confinement.

Que pensez-vous de l’engagement de Ma Ville Mon Shopping en faveur du commerce local ?

Cela permet aux commerçants qui n’ont pas de site internet de pouvoir se faire connaître, de faire des ventes et de se faire de nouveaux clients. Je suis très attaché aux commerces de proximité, cela permet de conserver le lien social.

Comment définiriez-vous le commerce de demain ?

Le commerce de demain doit être attractif et rapide aussi bien en livraison qu’en service après-vente. Je pense qu’Internet va encore évoluer et si les petits commerçants ne s’adaptent pas à cette technologie qui avance à grands pas, ils auront des difficultés pour survivre. Ma Ville Mon Shopping peut être un bon tremplin pour ouvrir les petits commerces au numérique.

Retrouvez toutes nos interviews ici.

Manon GUYONNAUD

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.