Caluire-et-Cuire, des opérations commerciales gagnantes !

Caluire-et-Cuire, des opérations commerciales gagnantes !

En novembre dernier, Caluire-et-Cuire, ville de plus de 44 000 habitants, rejoignait Ma Ville Mon Shopping et lançait un code promotionnel pour aider les commerçants à faire face au deuxième confinement. Mme Gris, Directrice du Développement Territorial Durable, revient sur le dispositif d’accompagnement global mené par la ville en solidarité au commerce local.

Pourquoi avoir choisi Ma Ville Mon Shopping pour redynamiser le commerce local ? Quels ont été les critères de sélection ?

La ville était consciente des impacts désastreux que pouvait avoir un confinement sur la période qui précédait les fêtes de fin d’année. La ville de Caluire-et-Cuire a donc souhaité ajouter une délibération minute à son conseil municipal du 10 novembre. D’une part, afin de financer une plateforme permettant aux commerçants caluirards de proposer de la vente en ligne. D’autre part, d’encourager les citoyens à procéder à un achat local en ligne.

Ma Ville Mon Shopping avait déjà fait l’objet de parutions de presse et de reportages, mais le critère majeur a été la réactivité du prestataire car tout s’est décidé en quelques jours seulement.

Pour les fêtes de Noël vous avez décidé de mettre en place un code promotionnel. Plus de 4400 codes ont été utilisés. Pouvez-vous nous parler de cette initiative ?

Dès le premier confinement la municipalité de Caluire-et-Cuire a pris plusieurs initiatives relatives à l’occupation du domaine public. Avec le deuxième confinement de novembre 2020, et à l’approche de Noël , la Ville a souhaité poursuivre son soutien. Tout d’abord par l’exonération intégrale pour les commerçants de la redevance d’occupation du domaine public pour les terrasses saisonnières en 2020 et 2021.

Encourager le citoyen à procéder à des achats locaux en ligne par le biais d’un bon d’achat

Mais aussi en accompagnant la digitalisation des commerces de proximité sur la plateforme Ma Ville Mon Shopping. Il était donc essentiel d’encourager le citoyen à procéder à des achats locaux en ligne par le biais d’un bon d’achat de 15€ par foyer valable des 30€ d’achat sur la plateforme jusqu’au 31 décembre 2020.

Quelles actions de communication avez-vous menées afin de promouvoir Ma Ville Mon Shopping auprès des commerçants et citoyens ?

Dès notre adhésion à la plateforme, un courrier d’information a été envoyé aux commerçants par voie électronique et postale. Les commerces fermés ont par ailleurs été appelés.

Pour le lancement du code promotionnel autour nous avons distribué des flyers dans toutes les boîtes aux lettres des habitants. Cela représente plus de 20 000 foyers informés de l’opération commerciale et qui peuvent profiter du bon d’achat.

flyers distribués par la ville de caluire-et-cuire
Flyers distribués dans plus de 20 000 foyers

La ville a bénéficié d’une couverture de la presse locale notamment dans « Le Progrès ». L’opération a aussi continué sur les panneaux d’affichage de la ville de Caluire-et-Cuire et sur les réseaux sociaux pour une grande visibilité.

Post sur les réseaux sociaux

Quels étaient les objectifs de cette action en plus de booster les ventes ? Aviez-vous anticipé un tel engouement ?

En premier lieu, l’objectif de cette opération commerciale était d’exprimer la solidarité de la ville envers ses commerçants. Mais aussi, de sauver le chiffre d’affaires en cette période cruciale des fêtes de fin d’année. Les Caluirards ont joué le jeu mais la ville n’en doutait pas.

Quel bilan tirez-vous de cette opération commerciale ?

Nous sommes très satisfaits par les flux générés grâce à l’opération commerciale des fêtes de fin d’année. Cet apport de 15€ par la ville a donc permis d’augmenter de 60% le total des dépenses dans les commerces Caluirards. C’est un beau travail d’équipe : la ville, les commerçants et les habitants !

C’est ce qui vous a incité à mettre en place un nouveau code promotionnel début mars ?

Oui, compte tenu de la fermeture de certains commerces, la ville a souhaité poursuivre son soutien envers le commerce de proximité et relancer l’opération des bons d’achat de 15€ disponible sur Ma Ville Mon Shopping. Elle a pour ce fait délibéré le 29 mars 2021, pour renouveler l’opération jusqu’au 31 mai. Mais, nous envisageons la possibilité de prolonger cette opération jusqu’au 31 décembre 2021 selon les décisions gouvernementales.

L’accompagnement des commerçants de Caluire-et-Cuire face à la nouvelle fermeture passe aussi par l’exonération intégrale de la redevance d’occupation du domaine public pour l’installation de tables sur le trottoir au droit de leur devanture; pour les commerçants fermés, qui ne peuvent exercer leur activité que par la livraison ou le retrait de commande. Ceci pour la facilitation du click & collect et jusqu’au 31 mai 2021.

Campagne d’affichage pour promouvoir le code promotionnel

Près de 50 boutiques sont inscrites sur Ma Ville Mon Shopping. Quels objectifs vous étiez vous fixés au moment de rejoindre la plateforme ?

Le seul objectif était de soutenir les commerçants, de leur donner de la visibilité. Mais aussi de les inciter à se lancer dans la digitalisation de leur boutique. C’était une première, nous n’avions pas de repères.

Maintenant que nous avons plus de recul, nous souhaitons convaincre les derniers commerçants restants à s’inscrire sur la plateforme. Pour cela, montrer les avantages d’une telle plateforme et d’une digitalisation sur le long terme est essentiel.

Quels ont été les challenges à relever à l’ouverture de la plateforme ?

Essentiellement, la ville a fait face à deux challenges. De devoir convaincre et accompagner les commerçants dans la mise en place et le développement de leur boutique virtuelle. Avec un suivi du processus de vente en ligne. Mais aussi, de communiquer correctement pour inciter les habitants à consommer sur la plateforme.

Pour répondre à ses challenges, la ville de Caluire-et-Cuire a mis, à disposition, un agent à temps plein sur le mois de novembre. À la fois pour accompagner les commerçants à la digitalisation. Mais aussi pour répondre à la hotline mise en place pour les habitants.

Constatez-vous des changements de comportements du côté des commerçants et des consommateurs ?

Depuis le renouvellement de l’opération le 29 mars, nous avons enregistré 653 commandes dans les commerces de la ville pour un montant total de plus de 20 000€. La plateforme a donc bien été adopté par tous.

Nous avons aussi rouvert la hotline mais constatons moins de sollicitations qu’au mois de novembre dernier. L’outil est donc en cours d’appropriation !

Diriez-vous que la ville de Caluire-et-Cuire a réussi sa digitalisation du commerce local ?

Oui, Caluire-et-Cuire a réussi sa digitalisation de commerce local il faut maintenant capitaliser sur cette expérience du COVID. Nous allons donc poursuivre notre accompagnement auprès des commerçants notamment en sollicitant les associations de commerçants afin qu’ils s’approprient l’outil pour en faire un support de leurs propres opérations commerciales.

Oui, Caluire-et-Cuire a réussi sa digitalisation de commerce local
il faut maintenant capitaliser sur cette expérience

Il est aussi nécessaire que les habitants prennent le réflexe de fréquenter la plateforme de vente en ligne tout au long de l’année et pour toutes les occasions. Ma Ville Mon Shopping va nous accompagner pour mettre en place des ambassadeurs locaux, les « cityzens », qui peuvent aider les commerçants à animer leur boutique en ligne et partager des produits qu’ils aiment.

Quels sont vos objectifs pour 2021 ?

Sauver le commerce de proximité ! Par ailleurs, la ville attend aussi l’ouverture des restaurants pour les accompagner au mieux après de nombreux mois d’arrêt.

Au regard de votre expérience, recommanderiez-vous ce dispositif à d’autres territoires ?

Oui, on recommande ! Mais l’outil numérique ne fait pas tout. Il faut une forte volonté politique, de l’humain, de l’énergie et de la communication pour garantir la réussite d’un tel projet.

Retrouvez toutes nos interviews ici.

Alexandra FELGINES


Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.