3 questions à Émilie Ducassou et Laurent Putz – CCI Bordeaux Gironde

3 questions à Émilie Ducassou et Laurent Putz – CCI Bordeaux Gironde

Émilie Ducassou, chargée de coopération à la CCI Bordeaux Gironde et Laurent Putz Responsable du développement des territoires s’occupent de coordonner le déploiement de la plateforme Ma Ville Mon Shopping et d’encadrer et d’accompagner le développement économique des territoires partenaires de la Gironde.

Dans le cadre du plan de relance numérique, la Région Nouvelle-Aquitaine a adopté un plan d’urgence le 16 novembre 2020 en faveur de la digitalisation du commerce local. Quel est le rôle de la Chambre de Commerce et d’Industrie dans ce dispositif ? À quel(s) niveau(x) intervient-elle ?

La CCI Bordeaux Gironde a travaillé en collaboration avec le Conseil Régional d’une part et d’autre part avec les territoires de Gironde pour les aider à déposer et à calibrer leur demandes d’appel à projet. 

En amont, nous sommes intervenus auprès de Ma Ville Mon Shopping pour négocier un tarif avantageux pour les territoires. Notre rôle a été de leur apporter une solution opérationnelle.  

Qu’à mis en place la CCI Bordeaux Gironde pour accompagner les commerçants dans leur digitalisation et communiquer sur la plateforme ? Combien de personnes sont mobilisées sur le projet ?

Nous proposons différents types d’accompagnements à plusieurs niveaux d’intervention. Nous avons la partie “collectif”, que nous avons géré via la mise en place de webinaires qui avaient lieu tous les lundis depuis le début de l’année 2021 jusqu’en avril. À cet effet, nous présentions la plateforme et accompagnions pas à pas les commerçants dans la création de leur boutique en ligne. 

Nous allons également jusqu’à l’accompagnement en boutique, en créant le profil et les fiches produits ensemble.

Nous avons la partie “terrain” qui fonctionne le plus, d’ailleurs ! Cela concerne la prospection en boutique, c’est-à-dire faire du porte à porte pour leur présenter Ma Ville Mon Shopping. Nous allons également jusqu’à l’accompagnement en boutique, en créant le profil et les fiches produits ensemble.

Nous avons mis en place une équipe dédiée au sein de CCI Bordeaux Gironde avec une hotline* une adresse mail unique** et également une page web dédiée à Ma Ville Mon Shopping pour renseigner et informer tous les commerçants et artisans qui auraient des questions.

En terme de communication nous avons mis en place différents leviers : des campagnes e-mailing, de la prospection terrain, des webinaires, une page facebook afin de promouvoir l’ensemble des commerces de Gironde. Les territoires sont autonomes les campagnes grand public qu’ils veulent mettre en place (e-mailing, affichage, presse locale, codes promotionnels …).

Sur ce projet, nous sommes 8 personnels à temps plein et nous avons également des référents territoriaux qui interviennent de temps en temps.

Aujourd’hui, vous comptez près de 900 boutiques inscrites sur Ma Ville Mon Shopping. Quel bilan tirez-vous de cette première expérience ? Quels sont les enjeux pour vous en 2021 ?

Nous sommes très satisfaits du résultat puisque nous avons démarré le partenariat qu’en fin d’année 2020 ! Cette solution nous a permis de répondre à une vraie attente de la part des commerçants et des territoires. Nous avons pu bénéficier de financement de la part de la Région Nouvelle-Aquitaine et de la Banque des Territoires, ce qui a permis d’obtenir des offres très attractives pour les territoires.

Cette solution nous a permis de répondre à une vraie attente de la part des commerçants et des territoires.

Globalement, tous les commerçants sont réceptifs à l’intérêt de la plateforme. En termes d’utilisation, ils reconnaissent que c’est très simple et que l’outil est adapté à leurs besoins. Pour le moment, nous ne pouvons pas vraiment parler “d’adoption” car il manque encore de la visibilité et de la transformation. C’est un processus qui prend du temps ! 

Nous constatons en revanche un petit retard sur la métropole bordelaise car nous avons des profils de commerçants beaucoup plus digitalisés que dans les zones plus rurales. Ils utilisent d’autres outils pour se digitaliser et sont davantage exigeants vis-à-vis de la transformation à très court terme.

Notre objectif est de viser le moyen terme afin d’avoir un accompagnement complet avec des boutiques investies dans le temps sur la plateforme tout en continuant accroître le nombre de boutiques inscrites et de poursuivre notre démarche d’accompagnement.

* 05 56 79 52 97
** mvms33@bordeauxgironde.cci.fr

Retrouvez toutes nos interviews ici.

Manon Guyonnaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.